Mise à part de l'argent!

 

Qu’est-ce que la «mise à part de l’argent»?

Par exemple, un travailleur autonome, non incorporé, se sert de ses revenus (chiffre d’affaires) pour payer ses dépenses d’opérations. Comme la majorité des gens, il finance l’hypothèque de sa résidence. S’il le désire, il peut se servir de la technique de la «mise à part de l’argent» afin de rembourser plus rapidement son hypothèque et utilisera du financement pour ses dépenses d’entreprise. Ainsi, il transformera graduellement des intérêts non déductibles (hypothèque) en intérêts déductibles (emprunt pour fins d’affaires).

Un propriétaire de bloc appartement

Un propriétaire d’un immeuble à revenus pourra également se servir de la technique de la «mise à part de l’argent» afin de transformer graduellement les intérêts non déductibles de son hypothèque résidentielle, en intérêts déductibles.

Un propriétaire d’un immeuble à revenus pourra se servir de ses revenus de location qui aurait normalement servi à payer les dépenses d’opérations de son immeuble (versements hypothécaires, taxes, assurances, gestion, etc.) pour effectuer un versement hypothécaire supplémentaire sur sa résidence personnelle. Ensuite, il financera les dépenses de son immeuble à revenus, en utilisant, par exemple, une marge de crédit. Étant donné que le financement est pour des fins d’affaires, ce dernier aura donc graduellement transformé des intérêts non déductibles (hypothèque résidentielle) en intérêts déductibles (marge de crédit pour fins d’affaires).

La technique de «mise à part de l'argent» est acceptée depuis 2002 par les autorités fiscales.

Faites toujours affaires avec un spécialiste afin de bien vous faire conseiller.

 

Suivez-moi sur Facebook...

Facebook